Selon le rapport hebdomadaire de l’USDA sur l’avancée des récoltes, les conditions de cultures du soja se sont nettement améliorées aux États-Unis, ce qui a jeté un froid sur les prix.

« Les évaluations du rapport sont ressorties mieux que prévu pour le soja et cela a eu une conséquence baissière sur le marché », a indiqué Dan Cekander, de DC Analysis.

Baisse de 20 à 30 cents du boisseau de soja

Il a mentionné également la crainte de la part des investisseurs que le regain des cas de Covid-19 ne déprime l’activité et réduise la demande mondiale d’huile végétale. Ce fort repli du cours du soja a entraîné le maïs et le blé vers le bas. « Quand vous avez une baisse de 20 à 30 cents sur le boisseau de soja, cela met aussi la pression sur les cours du maïs et du blé », a indiqué le spécialiste.

Le blé faisait aussi l’objet de prises de profits après avoir eu « une belle journée » sur le marché la veille, soulignait Dan Cekander. Le prix du blé à Chicago avait augmenté de 3,6 % le lundi 2 août 2021. « En séance, il s’est échangé au-dessus des 7,30 dollars le boisseau, son niveau le plus élevé depuis cette vague de prix hauts au printemps dernier », rappelait Michaela Helbing-Kuhl, de la Commerzbank.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en septembre a clôturé mardi en retrait de 0,68 %, à 7,2450 dollars, contre 7,2950 dollars lundi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a baissé de 1,34 %, à 5,5175 dollars, contre 5,5925 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu sur une nette baisse de 2,49 %, à 13,1975 dollars, contre 13,5350 dollars lundi.

AFP