« Les inquiétudes liées au froid commencent à peser davantage sur les rendements potentiels des champs de maïs au printemps », indique Jacquie Holland, de Farm Futures, précisant que cette météo était susceptible de retarder le développement des semis. « C’est encore le début de la saison des semis, mais les agriculteurs pourraient commencer à se rabattre sur des cultures de soja si les délais se poursuivent », ajoute Jacquie Holland.

Bientôt des chiffres sur les semis

Le gouvernement américain doit faire part lundi en fin de journée de ses chiffres hebdomadaires sur l’état d’avancement et la qualité des semis des principales cultures du pays. Au 11 avril 2021, 3 % du maïs américain avait été ensemencé et 53 % du blé d’hiver était jugé « bon à excellent ». Les premières données saisonnières sur les semis de soja seront diffusées dans le rapport de lundi.

Par ailleurs, note John Wesley Willson, de CHS Hedging, « des rumeurs sur une nouvelle grève des salariés de l’industrie du soja en Argentine contribuent à soutenir les prix ». En début d’année, les inspecteurs des douanes pour les exportations de l’oléagineux argentin avaient poursuivi un mouvement de grève pendant plusieurs semaines dans les ports du pays.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,5225 dollars, contre 6,5250 dollars à la dernière clôture, en repli de 0,04 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,9200 dollars, contre 5,8550 dollars avant le week-end, en hausse de 1,11 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,4975 dollars, contre 14,3325 dollars vendredi, en hausse de 1,15 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.