Le cours du blé a été fortement soutenu après être redescendu ces dernières semaines de ses sommets atteints en février. « Il devient moins cher et est utilisé pour la nourriture d’animaux en concurrence avec le maïs », a expliqué Dan Cekander, de DC Analysis.

Le rythme des plantations scruté

Au contraire du marché du pétrole qui a fortement chuté le mardi 23 mars 2021, le renforcement du dollar « a eu peu d’impact » sur les cours des céréales, a ajouté l’analyste alors que le maïs a regagné une partie du terrain perdu la veille et que le soja a modestement avancé.

« Il n’y a pas vraiment d’annonces qui justifient cette avancée mais après la séance molle de lundi, le marché oscille en attendant le rapport de l’USDA (ministère américain de l’Agriculture) à la fin du mois », a relevé Dan Cekander. « Tout le monde veut savoir quel sera le rythme des plantations », a-t-il ajouté.

Le département américain de l’Agriculture publie le 31 mars 2021 son rapport trimestriel qui fait le point sur les stocks et les intentions de cultures, alors que la nouvelle campagne agricole va commencer.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,3475 dollars, contre 6,2725 dollars lundi, en hausse de 1,15 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,5125 dollars, contre 5,4900 dollars à la dernière clôture, en progrès de 0,40 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé 14,2325 dollars, contre 14,1750 dollars lundi, prenant 0,40 % également.

AFP