« Il y a eu des pluies au cours du week-end au Brésil », gros producteur de soja « et des averses sont attendues le week-end prochain en Argentine », importante productrice de maïs et de soja, ce qui favorise les cultures et fait grimper les cours, a expliqué Dewey Strickler, d’Ag Watch Market Advisors, le 19 janvier 2021.

Les cours du soja et du maïs reculent

Vu le haut niveau des cours, des fonds de placement tenant « de larges positions très longues » sur ces contrats en ont profité pour empocher leurs bénéfices, selon l’expert.

Les cours du blé « ont été mitigés », le contrat le plus ancien, qui clôt en mars, a perdu 0,48 % mais celui de juillet était légèrement en hausse, a noté M. Strickler.

Les cours du soja et du maïs ont cédé respectivement –2,18 % et –1,03 %. Plusieurs commandes ont été annoncées par le ministère de l’Agriculture américain. Elles ont été sans effet sur les cours. Quelque 132 000 tonnes de soja ont été commandées par la Chine. Des ventes à l’exportation ont aussi eu lieu pour 128 000 tonnes de maïs vers le Japon et 100 000 tonnes vers Israël.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 6,7225 dollars, contre 6,7550 dollars vendredi lors de la dernière séance, perdant 0,48 %. Les marchés étaient fermés lundi en raison de l’observation du jour férié de Martin Luther King Day.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini à 5,2600 dollars, contre 5,3150 dollars vendredi, en baisse de 1,03 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 13,8575 dollars, contre 14,1675 dollars à la dernière clôture, reculant de 2,18 %.

AFP