Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

5,9 milliards de déficit commercial

Bois
 - 5,9 milliards de déficit commercial
© Pixabay

Selon les derniers chiffres du ministère de l’Agriculture, le solde du commerce extérieur de la filière du bois a reculé de 0,7 % entre juillet 2016 et juin 2017, par rapport à l’année précédente. Il atteint 5,9 milliards d’euros.

« Les importations s’élèvent à 15,4 milliards d’euros (+0,5 % sur un an) tandis que les exportations atteignent 9,5 milliards d’euros (+1,3 % sur un an) », calcule le ministère dans sa note d’Infos rapides mise en ligne ce 2 novembre 2017. Les premières augmentent de 0,5 % sur un an, les secondes de 1,3 %. L’Allemagne est le principal partenaire commercial de la France, devant l’Italie, l’Espagne et la Belgique.

Du mieux pour les bois ronds

« Le déficit se réduit dans les secteurs des pâtes, papiers et cartons ainsi que du sciage tandis qu’il se creuse pour les meubles et sièges en bois et le travail mécanique du bois », détaille le ministère. Le premier représente 64 % des exportations et 53 % des importations. Son déficit commercial atteint 2,2 milliards d’euros, reculant de 8,3 %. Il devient légèrement inférieur à celui des meubles et sièges en bois (–2,3 milliards d’euros) qui se dégrade légèrement.

« Le déficit des produits du travail mécanique du bois (–0,9 milliard d’euros) s’accentue également, avec une hausse des importations plus marquée que celle des exportations (respectivement +5,2 % et +1,4 %). À l’inverse, le déficit commercial des sciages se réduit de 4,5 % grâce à une hausse des exportations de sciages de chêne. » Concernant les bois ronds, « après une légère baisse, l’excédent commercial augmente de 2,5 % confirmant la demande extérieure de matière première feuillue ».

Un commerce avant tout européen

Le ministère rappelle que la grande majorité du commerce français du bois a lieu au sein de l’Union européenne : cette dernière concentre 80 % des importations et 73 % des exportations, pour un déficit commercial de 5,3 milliards d’euros.

L’Allemagne, principal partenaire de la France

« L’Allemagne est de loin le principal partenaire commercial de la France avec 4,7 milliards d’euros échangés. Viennent ensuite l’Italie (2,7 milliards d’euros), l’Espagne (2,5 milliards d’euros), la Belgique (2,3 milliards d’euros) et, loin derrière, la Chine (1,3 milliard d’euros). »

Ces cinq pays représentent plus de la moitié, 54 %, des importations françaises dont 20 % d’Allemagne, 11 % d’Italie, 9 % de Belgique, 8 % d’Espagne et 7 % directement de Chine. Les quatre premiers absorbent aussi plus de la moitié des exportations (51 %).

Du côté des chiffres, notre solde commercial est nettement déficitaire avec l’Allemagne, –1,4 milliard d’euros, la Chine et l’Italie, –0,8 milliard d’euros chacune, la Suède et la Finlande, –0,6 milliard d’euros chacune. Il est excédentaire avec le Royaume-Uni (0,4 milliard d’euros), la Suisse et les États-Unis (0,3 milliard d’euros) et l’Algérie (–0,1 milliard d’euros).

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !