Près de la moitié de la surface en blé tendre d’hiver en 2017-2018 devrait être semée avec des semences certifiées, contre 54 % pour les semences de ferme. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé au début de septembre par l’institut ADquation et publié dans le magazine Agrodistribution d’octobre.

Le Centre et le Nord-est sont nettement plus friands de semences fermières, avec respectivement 40 et 41 % de certifiées contre 52 et 51 % dans l’Ouest et le Sud.

Sondage réalisé par téléphone du 5 au 7 septembre auprès de 502 chefs d’exploitation agricole ayant au moins 50 ha de SAU. À la question sur les semences certifiées, 403 personnes ont répondu.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa dynamique de hausse sur Euronext

Le prix du blé était encore en légère hausse le vendredi 24 septembre 2021 après-midi sur le marché européen, après avoir cassé un seuil technique à la hausse, sur fond de demande internationale soutenue.