Avec des surfaces en baisse ces dernières années (voir l’encadré ci-dessous) et une partie des semis de la campagne en cours réalisés en conditions médiocres (40 % en moyenne se sont déroulés en janvier-février), on peut s’attendre en 2020 à des pertes de potentiel en blé dur. « Ce ne sera pas une année record en production, appuie Matthieu Killmayer, animateur de la filière blé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Sur Euronext, le blé reste dans le vert malgré l’euro

Les cours du blé à terme étaient en légère hausse vendredi 29 mai 2020 en fin d’après-midi sur le marché européen Euronext, malgré l’euro au plus haut depuis deux mois face au dollar.