Arbiom, une société de technologie développant des solutions de conversion de la biomasse non alimentaire, annonce le 14 décembre 2017 dans un communiqué, le lancement du projet Sylchem. L’objectif est de valider le passage à l’échelle du démonstrateur de la technologie de fractionnement de la biomasse lignocellulosique en sucres et en lignine. La matière première forestière est convertie en sucres et en lignine, qui sont utilisés pour la production de dérivés chimiques d’intérêt, notamment dans le domaine des matériaux biosourcés.

Une unité de démonstration dans les Vosges

Le projet obtient le financement de 4 millions d’euros de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), notamment pour la construction d’une unité de démonstration sur le site de Norske Skog à Golbey, dans les Vosges. « Sylchem offre à la fois de nouvelles perspectives pour le développement de la chimie biosourcée, ainsi que des opportunités de développement économique pour les régions forestières riches en biomasse grâce à une diversification et une ouverture sur des secteurs à haute valeur ajoutée », déclare Arbiom.