« Après une première campagne réussie en 2019 pour la production de sucre de betterave bio, le groupe coopératif Tereos poursuit le développement de sa gamme bio », a annoncé lors d’une conférence de presse le groupe sucrier.

Satisfait de la campagne

« Nous sommes globalement satisfaits de cette première campagne d’expérimentation en 2019-2020, qui a été un succès tant en termes de production que de commercialisation », déclare Laura Loffler, responsable du développement des activités bio de Tereos. Un succès rendu possible par la trentaine d’agriculteurs, bio ou en conversion, engagés dans la démarche, ainsi que par l’expertise des équipes de Tereos qui ont su notamment adapter les process de production sur l’usine d’Attin (Pas-de-Calais)

Celle-ci est ainsi la première usine à avoir produit du sucre certifié bio en France. « En adaptant nos process industriels sur nos usines existantes, nous pourrons proposer cette alternative aux agriculteurs bio qui souhaitent se diversifier », complète Laura Loffler.

Le sucre bio produit a été vendu auprès des clients industriels de Tereos dans les secteurs des boissons, de l’épicerie sucrée, des confitures et de la confiserie, mais aussi auprès des agriculteurs partenaires dont le sucre entre dans la composition de certains produits transformés à la ferme.

Des surfaces plus que doublées

Pour cette campagne de 2020-2021, Tereos a accru ses surfaces emblavées en betteraves bio, passant de 200 à 500 ha. Le nombre d’agriculteurs partenaires a pour sa part doublé avec plus de 60 planteurs engagés. « Cela témoigne de l’intérêt des agriculteurs pour cette culture, et de leur confiance envers l’accompagnement que peut leur apporter Tereos », indique Xavier Dupuis, chef de projet agricole – « filière bio » chez Tereos.

Tous les planteurs bio ou en conversion bénéficient en effet d’un accompagnement technique et agronomique du pôle des coopérateurs de Tereos afin de les aider à relever les principaux défis que sont le désherbage et la fertilisation azotée.

Le développement de la gamme avec le conditionnement « B2C » (1) sur le site d’Artenay (Loiret), ainsi qu’un essai de production d’alcool bio est également prévu.

« À moyen terme, le développement de cette filière pourrait nous permettre d’adapter cette production, pour l’heure réalisée à Attin, sur d’autres sites. L’usine d’Artenay est ainsi envisagée comme deuxième site potentiel pour la transformation des betteraves bio », ajoute Xavier Dupuis.

Tests sur luzerne déshydratée bio

Il ajoute que le développement de la gamme de produits bio de Tereos concerne plusieurs productions avec une campagne pilote de luzerne C2 (arrivée en deuxième année de conversion bio) lancée en 2019. « Trois coopérateurs, en conversion bio, ont mené avec succès une campagne test sur 60 ha pour une production de luzerne déshydratée de plus de 600 tonnes, informe le groupe. Pour 2020, c’est plus d’une dizaine de coopérateurs qui se sont inscrits dans cette démarche avec près de 100 ha de luzerne bio cultivés. »

En parallèle, le groupe a également développé sa gamme de protéines végétales de la marque Epi & Co. Toujours produite sur le site de Marckolsheim en Alsace, cette gamme est désormais disponible en version certifiée « bio ».

« En diversifiant notre offre, l’objectif est de répondre à la demande croissante des consommateurs et donc de nos clients industriels en produits biologiques mais aussi aux attentes exprimées par certains de nos coopérateurs convertis en bio », conclut Laura Loffler.

C.F.

1. Business to consumer, c’est-à-dire marchandise à destination du grand public.