Représentants de la CRV (Commission de répartition de la valeur), les membres fondateurs de l’OP Avenir Sucre se sont réjoui dans un communiqué de presse datant du 20 mai 2020 du prix qui a été entériné la veille par Saint Louis Sucre.

« Le prix des betteraves 2019, proche de 25 €/t, payé par Saint Louis Sucre, est un prix que les planteurs n’osaient pas espérer il y a encore quelques semaines », estime Dominique Ignaszak de l’OP. Cela prouve que « le dialogue et le pragmatisme sont payants ».

> À lire aussi : Betteraves Saint-Louis Sucre annonce un prix final de 24,90 €/t (18/05/20)

Lancée à l’automne dernier, l’OP Avenir Sucre, dédiée aux planteurs normands et picards de Saint Louis Sucre se positionne comme une organisation dont le credo est le dialogue et la co-construction avec l’industriel.

> À lire aussi : Une OP indépendante chez Saint louis Sucre (16/10/2019)

Ils informent que la rédaction des statuts est finalisée, qu’ils seront déposés dans les prochains jours et qu’une campagne de souscription va être lancée en juin. « Nous inviterons un maximum de planteurs à nous rejoindre, pour défendre la pérennité de la betterave dans nos exploitations, dans un esprit d’indépendance et d’efficacité au service de notre rentabilité », ajoute l’OP Avenir Sucre.

Écart de prix avec les coopératives

« Après différents échanges en CRV, Saint-Louis Sucre a annoncé un prix betteraves de 24,90 €/t pour 2019, soit 25 % de plus que le prix pratiqué par le système coopératif, analyse France grandes cultures et la Coordination rurale qui s’interrogent sur la logique des coopératives. Auraient-elles oublié que leur objectif fondamental est de créer de la valeur pour les agriculteurs ? »

« Quand on voit que tous les groupes privés tellement critiqués par le syndicat betteravier (CGB) rémunèrent mieux que les coops, je me demande tout simplement où va l’argent et comment sont gérés leurs investissements dans les pays lointains ? », commente Damien Brunelle, président de France grandes cultures.

> À lire aussi : Betteraves Tereos estime que le prix européen du sucre devrait se tenir (20/05/20)

> À lire aussi : Betteraves Cristal Union veut une dérogation pour les néonicotinoïdes (19/05/20)

Céline Fricotté