Après 10 ha de betteraves bio plantés en 2017, puis 150 ha en 2018, Cristal Union poursuit le développement de sa filière du sucre bio avec 450 ha en 2019 et la certification de son usine de Corbeilles en Gâtinais (Loiret) en septembre. La coopérative l’a annoncé le 30 octobre 2019, lors d’une journée chez uns de ses adhérents.

Celle-ci accueillera mi-novembre les betteraves bio de 58 adhérents de la Champagne-Ardenne au sud de Paris, arrachées à leur optimum de rendement sucre. L’usine fonctionnera seulement quelques jours en bio.

Prix des betteraves fixé à 77 €/t

3 000 t de sucre bio devraient en sortir principalement pour le marché français. Seront également produits des pulpes et des pellets de betteraves bio. Le rendement moyen attendu est de l’ordre de 40 à 50 t/ha qui seront payées 77 €/t à 16°S, auxquels s’ajouteront 300 €/ha pour ceux qui s’engagent à poursuivre.

Gérer le désherbage avec la luzerne bio

Pour mener à bien son projet, Cristal Union s’appuie sur ses producteurs de luzerne bio. Cette culture constitue une tête d’assolement stratégique pour les betteraves bio notamment en limitant l’enherbement des parcelles. Le désherbage est en effet le gros souci de la betterave bio.

D’ici à deux ou trois ans, une seconde usine sera certifiée bio, très certainement dans la Champagne-Ardenne. « Nous investissons dans la betterave bio parce que nous sommes confiants dans la pérennité de notre groupe dans le conventionnel », précise Bruno Labilloy, le directeur agricole du groupe.

Chantal Urvoy