En 2018, 727 dossiers de demande d’aide pour rénover les vergers étaient éligibles, 462 ont été retenus. La totalité des dossiers de rénovation des vergers arboricoles présentés dans les priorités 1 et 2 (renouvellement des exploitants, lutte contre les maladies végétales) et l’ensemble des dossiers des producteurs appartenant à des organisations de producteurs classés dans la priorité 3 (recherche d’une double performance économique et environnementale) ont été sélectionnés.

En 2018, « FranceAgriMer a reçu moins de demandes d’aides, mais les demandes de rénovation de vergers déposées proposent des projets de replantation ou d’extension des vergers plus importants », précise le communiqué de l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer du 27 décembre 2018.

La pomme reste le premier fruit concerné par les projets de rénovation des vergers, devant la noix, la noisette et l’abricot.

Vers une dématérialisation des demandes d’aide

Pour l’appel à projets de 2019, la dématérialisation du dépôt des demandes d’aide, la gestion du contrôle des doubles financements, la traçabilité des plants… pourraient se mettre en place. Un groupe de travail sera mis en place au début de 2019 sur les évolutions du dispositif.

F.M.