Deux agriculteurs sur dix se disent intéressés par une conversion à l’agriculture biologique. C’est ce que montre un sondage mené par l’institut ADquation pour le magazine Agrodistribution de février. La moitié des personnes interrogées sont néanmoins totalement réfractaires à l’idée.

Les agriculteurs du Nord-Est sont les plus frileux à l’idée de convertir leur exploitation, puisque 65 % des interrogés ne veulent « pas du tout », et 21 % ne veulent « plutôt pas » sauter le pas. Seuls 2 % du panel sont d’ores et déjà bio. L’intérêt pour une production plus « verte » s’accroît en descendant dans le sud de l’Hexagone, puisqu’au total 60 % des interrogés ont répondu par la négative.

Sondage réalisé par téléphone du 5 au 9 janvier auprès de 407 agriculteurs, exploitant au moins 50 ha de SAU.