Article modifié le 12 juin

« Au 1er juin 2012, le rendement de l'orge d'hiver est évalué à 63 q/ha », indique lundi le SPP (service de la statistique et la prospective) du ministère de l'Agriculture. Proche de la moyenne quinquennale, il se situerait 3 q/ha au-dessus du faible niveau de 2011, grâce aux conditions plus humides que l'an passé des mois d'avril et de mai.

Toutefois, les surfaces reculeraient de 15 % comparé à 2011, du fait des retournements de parcelles faisant suite à l'épisode de gel. La production serait ainsi estimée à 5,7 millions de tonnes (Mt), en forte diminution par rapport à 2011 (6,3 Mt). La baisse serait de plus de la moitié en Lorraine et de plus du tiers en Champagne-Ardenne et Bourgogne.

Pourtant, malgré le recul de l'orge d'hiver, la sole totale d'orge progresserait de 5 % comparé à la moyenne de 2007-2011 en raison du record atteint par les surfaces d'orge de printemps. Favorisées par les ressemis, elle atteindrait 885.000 hectares, un niveau jamais observé depuis le début des années 1980.

Le SSP estime au 1er juin le rendement du colza d'hiver à 31,5 q/ha, soit 2 q/ha de moins que la moyenne quinquennale. Les surfaces seraient stables comparé à 2011, les reculs enregistrés à la suite du gel dans les régions du Nord-Est ont en effet été contrebalancés par une hausse dans le Poitou-Charentes, dans les Pays de la Loire et en Picardie.

C.F.