Au 1er avril 2013, la sole de céréales à paille pour 2013 est estimée à 7,5 millions d'hectares (Mha), stable par rapport à 2012 et dans la moyenne des cinq dernières années, selon le ministère de l'Agriculture dans sa note parue le 10 avril. Les surfaces de chacune des cultures retrouveraient des niveaux plus proches des moyennes après une année 2012 atypique à cause du gel.

Les surfaces de blé tendre gagneraient 107.000 ha par rapport à 2012. Elles retrouveraient un niveau moyen dans les régions affectées l'an dernier par le gel, mais reculeraient dans les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes et le Centre.

La sole d'orge baisserait par rapport au haut niveau de 2012 lié aux ressemis en orge de printemps. La répartition entre orge d'hiver et orge de printemps (respectivement 70 % et 30 % du total) serait proche de la moyenne quinquennale, contrairement à l'an dernier (60 % et 40 %).

Les surfaces d'orge d'hiver s'étendraient de 112.000 ha, dont 95 % situés dans les Régions Lorraine, Bourgogne et Champagne-Ardenne, principalement touchées par le gel en 2012. A l'inverse, les surfaces d'orge de printemps y reculeraient de 207 milliers d'hectares.

Après une légère reprise en 2012, les surfaces de blé dur diminueraient en 2013 dans un contexte de prix défavorable face au blé tendre, au moment des semis. La baisse se concentrerait dans le Midi-Pyrénées, le Poitou-Charentes et le Centre.

La sole de colza diminuerait de 5,6 % par rapport au niveau élevé de 2012. En particulier le Poitou-Charentes et le Centre perdraient respectivement 43.000 ha et 30.000 ha. Le colza y a rencontré des difficultés d'implantation en lien avec les importantes précipitations. Des retournements ont déjà eu lieu et d'autres seraient prévisibles.

La sole de pois protéagineux diminuerait pour la troisième année consécutive après un niveau record en 2010 lié aux aides spécifiques mises en place.

F.M.