Le Conseil national du cuir a présenté son livre blanc lors d'une conférence de presse le jeudi 12 avril 2012 à Paris.

Le président Paul Batigne a abordé les pistes favorables au développement de la filière, notamment pour la qualité des produits. « Pour améliorer la croissance de la maroquinerie, nous devons sécuriser l'approvisionnement en matière première de qualité », a-t-il expliqué.

Jean-Christophe Muller, qui représentait la Fédération française de la tannerie-mégisserie, est revenu sur les besoins en peaux de qualité. « Une opération pilote a été menée sous l'égide du Conseil national du cuir et du Centre technique du cuir, de la chaussure et de la maroquinerie (CTC) dans quatre élevages volontaires réunissant mille veaux, a-t-il souligné. L'idée était de mettre en place un protocole sanitaire de vaccination des animaux contre la teigne et de traitement contre les poux. Les éleveurs ont été sensibilisés aux griffures infligées par les boulons, et les transporteurs au risque de blessures des animaux entre eux lors du transport. »

Le Conseil national du cuir et le CTC estiment qu'avec de telles mesures combinées, la proportion de peaux de première qualité est multipliée par quatre. Jean-Christophe Muller a également indiqué que la mise en place d'une traçabilité permettrait de remonter à l'origine des défauts du cuir, et favoriserait l'impact de la sensibilisation.

H.C.