Selon le dernier numéro AGPM Info, la vitesse du vent ne devrait pas dépasser 19 km/heure au moment des semis de maïs traités avec Cruiser 350.

En effet, à la mi-décembre lors de l'homologation de ce traitement de semences, le ministre de l'Agriculture avait demandé à ses services que des mesures soient prises pour limiter la dispersion de poussières au moment du semis.

Une nouvelle mesure d'interdiction de semis par grand vent devait ainsi venir renforcer l'obligation de mise en place de déflecteurs sur les semoirs pneumatiques imposée au début de 2009.

C.F.