Parmi les conditions, sont éligibles les producteurs de lait ayant livré du lait de vache aux premiers acheteurs (les laiteries, ndlr) en juillet 2016. En revanche, les livraisons de lait d’autres espèces et les volumes commercialisés en vente directe ne sont pas éligibles.

Une demande d’aide à la réduction de la production livrée ne peut porter sur un volume inférieur à 1 500 kg de lait de vache (soit 1 457 litres).

Pour rappel, l’aide européenne est de 14 €/100 kg de lait de vache livré en moins par rapport à la période de référence concernée. L’aide complémentaire de 10 €/100 kg est attribuée dans la limite de 5 % de réduction de la production par rapport à la période de référence.

E.C.