« Après un maintien des investissements en 2018, la tendance est à une accélération des investissements, portée par un contexte de marché des filières bons mais aussi par une adaptation à de nouveaux besoins comme le bio », a expliqué Jean-Christophe Roubin, directeur du marché de l’agriculture de Crédit Agricole, à l’occasion de la présentation des résultats de la branche, au Space le 10 septembre à Rennes.

7,3 milliards d’euros d’investissements

Les crédits attribués aux agriculteurs par la banque pour l’année 2018 s’élèvent à 7,3 milliards d’euros. Un montant stable pour la cinquième année consécutive (+0,37 %). Sur le plan national, le début de l’année 2019 est marqué par une forte reprise d’activité (+10,8 % par rapport aux six premiers mois de 2018) et particulièrement en Bretagne (+19,4 %).

La dynamique est bonne en lait avec des investissements pour améliorer les conditions de travail (robots de traite…) malgré des marges réduites par la hausse de l’énergie et de l’alimentation. Même si la production porcine se porte mieux, grâce à l’appel d’air de la demande chinoise provoquée par la peste porcine africaine, les demandes de crédits redémarrent doucement avec des projets notamment dans l’engraissement.

Isabelle Lejas