La Fédération nationale porcine (FNP), accuse la grande distribution de faire baisser le cours du porc, le jeudi, dans un communiqué. Elle demande au ministre de l'Agriculture de réunir les acteurs de la filière « pour faire appliquer l'accord du 3 mai, faute de quoi cet engagement n'aura aucune crédibilité ».

Eleveurs, transformateurs et distributeurs s'étaient en effet mis d'accord sur une prise en compte des variations excessives des prix de l'alimentation animale dans les négociations commerciales.

« Alors que moins de la moitié des producteurs couvrent leurs coûts de production et que le prix de l'alimentation animale va continuer à croître, la cotation du MPB baisse de 3 centimes », déplore l'organisation syndicale.

« Si les causes sont diverses, cette diminution reflète d'abord une morosité du marché mais surtout l'impossibilité de répercuter aux distributeurs la hausse des coûts de production, en particulier sur les produits de charcuterie », estime-t-elle.

« Le mauvais fonctionnement de la LME conforte les pratiques de la grande distribution, mettant ainsi en difficulté les autres acteurs de la filière. Il n'est pas normal que les tarifs signés le 28 février 2011 n'aient pas été réévalués à la fin d'avril alors que le prix du porc avait augmenté de 15 % », poursuit la FNP.

Lire également :