La Fédération nationale porcine (FNP) s'allie à la mobilisation organisée par la FNSEA le 24 juin. Dans un communiqué de presse du 19 juin, elle demande aux sections porcines de se joindre aux actions.

La profession souhaite « alerter les décideurs et l'opinion publique sur les risques de l'empilement des contraintes réglementaires françaises pour le consommer français, l'agriculture de notre pays et tous les emplois qui y sont liés. » La FNP estime que « cet empilement de contraintes a un coût » supporté par les exploitants agricoles, « quasi impossible à répercuter vers l'aval des filières ».

« Quel intérêt de continuer à empiler des normes si c'est pour être obligé demain à s'approvisionner en dehors du pays quand on n'aura plus de cochons chez nous, se désole la FNP. Des pays qui, soit dit en passant, sont loin de respecter nos normes ! »