Pour la neuvième année consécutive, Vinexpo a confié au cabinet IWSR la réalisation d'une étude du marché mondial du vin établissant des prévisions à cinq ans. La conclusion est optimiste.

Augmentation modérée de la consommation de vin de 3,18 % d'ici à 2014, engouement pour les vins à plus de 10 dollars… Parmi les autres faits marquants mis en avant : la Chine devient un acteur incontournable du marché.

Du côté de la production, le vignoble chinois qui avait déjà fait son entrée dans le classement des dix premiers pays producteurs en 2007 monte, trois ans plus tard, à la septième place.

Et ce n'est pas fini : selon l'étude IWSR, il connaîtra d'ici à 2014 la plus forte augmentation de production de tous les vignobles du monde (+77 % entre 2010 et 2014). « Plus les Chinois produiront de vin, plus ils en consommeront et plus ils en importeront », prédit Robert Beynat, directeur général du salon.

Par ailleurs, l'étude confirme une « prévision » déjà faite en 2005 : en 2012, les États-Unis deviendront le premier marché du vin.

Elle prévoit également que les vins rosés connaîtront la plus forte croissance de consommation dans les cinq ans à venir (+7,76 % entre 2009 et 2014).

Enfin, les vins commercialisés à plus de 10 dollars la bouteille – qui représentent aujourd'hui 7,53 % des volumes de vins consommés dans le monde – devraient se développer et atteindre 8,4 % du marché. Autant de bonnes nouvelles à six mois de l'ouverture du salon. Vinexpo se tiendra à Bordeaux du 19 au 23 juin.

A.A.