Depuis 2006 et jusqu'au 31 décembre 2012, les agriculteurs peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt dit « de remplacement ». Ce crédit est de 50 % des dépenses engagées pour leur remplacement sur l'exploitation, dans la limite de 14 jours par an, pour les activités qui requièrent une présence quotidienne sur l'exploitation, en particulier l'élevage.

Selon la fédération nationale Service de remplacement France, « la mesure a largement fait la preuve de son efficacité et de sa nécessité ». Dans un communiqué du 5 octobre 2012, elle indique que « plus de 20.000 agriculteurs en bénéficient chaque année. 165.000 journées de remplacement pour congés ont été réalisées en 2011, ce qui représente près de 30 % de l'activité des Services de remplacement ».

La fédération nationale Service de remplacement France demande « aux députés et aux sénateurs de tout mettre en oeuvre, dans le cadre du débat parlementaire sur le projet de loi de finances pour 2013, pour que cette mesure soit prolongée ».

S.B.