Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation de la France, Didier Guillaume, et le ministre du Commerce et de l’Industrie de la République de Singapour, Hon. Chan Chun Sing, se sont mis d’accord lundi 8 juin 2020 sur une déclaration conjointe, avec pour objectif de « faciliter les relations entre opérateurs français et importateurs singapouriens ».

Une centaine d’entreprises françaises déjà intéressées

Cette nouvelle alliance aidera Singapour à sécuriser ses approvisionnements alimentaires et la France à développer ses exportations vers cette cité-État. Concrètement, une organisation spécifique qui s’appuie sur la Team France export agro a été mise en place pour accompagner les entreprises intéressées : catalogue virtuel de l’offre française, mises en relation avec les acheteurs, missions de suivi sur place début 2021, et gratuité des services.

Ces services faciliteront les mises en relation commerciale entre les entreprises agroalimentaires et les distributeurs français, et les importateurs de Singapour. En France, cette ouverture a suscité la curiosité et l’intérêt de plus de cent entreprises agroalimentaires.

Un projet commun pour des intérêts différents

La crise du covid-19 a permis à plusieurs pays de soulever des problèmes de souveraineté alimentaire, et Singapour en fait partie. Le pays a pu constater un manque de sécurité sur ses approvisionnements alimentaires, c’est pourquoi il a manifesté son intérêt pour trouver une solution commerciale avec l’Hexagone.

La France a de son côté saisit l’opportunité de se créer de nouveaux débouchés à l’exportation, comme l’a rapporté Didier Guillaume : « Cette déclaration permet de donner un nouvel élan à nos échanges agroalimentaires avec cette zone et de renforcer notre partenariat avec Singapour. » Il a également rajouté que cette action « s’inscrit pleinement dans les objectifs de relance de notre économie ».

R. B.