L'excédent agroalimentaire français s'établit à 749 millions d'euros (M€) en septembre 2014, indique une note de conjoncture Agreste du ministère de l'Agriculture publiée le 12 novembre. Il est en baisse de 131 M€ par rapport à septembre 2014, et de 1,8 milliard d'euros au cumul sur les neuf premiers mois de l'année.

Les exportations de céréales, notamment vers les pays tels que l'Algérie et la Chine, jouent un rôle important dans cette chute. Faisant suite à la baisse des valeurs et des ventes de ces produits, le blé tendre et l'orge voient leur excédent diminuer respectivement de 43 et 44 M€ par rapport à l'année passée.

L'embargo russe a également un impact sur les exportations, et plus particulièrement sur la viande porcine.

Les importations diminuent faiblement

Bien que dans des proportions moindres à celles des exportations, les importations de produits agricoles bruts sont également en baisse. Les quantités achetées de colza et de tournesol diminuent respectivement de 64 % et 94 %, alors que les achats de fruits sont en augmentation de 19 M€.

Les produits transformés voient quant à eux les importations (+141 M€) augmenter plus rapidement que les exportations (+82 M€), ce qui explique l'excédent à la baisse de 59 M€ en septembre 2014 par rapport à 2013.

Il est à noter que les produits laitiers compensent la baisse des prix actuelle par une forte hausse des ventes de poudres de lait et de beurre.