La balance commerciale des produits agroalimentaires français perd à nouveau du terrain en novembre. Le solde s’établit à 604 millions d’euros (M€) contre 856 M€ en novembre 2015, explique une conjoncture Agreste du ministère de l’Agriculture, publiée le 11 janvier 2017. Sur les onze premiers mois de l’année, le solde s’élève à 5,9 milliards d’euros (Md€) alors qu’il était de 8,5 Md€ sur la même période en 2015.

Les céréales pèsent sur le déficit

Les échanges de produits agricoles bruts sont passés d’excédentaires en novembre 2015 à déficitaire pour le même mois en 2016. Leur solde s’établit à –118 M€ contre 78 M€ l’an dernier. La chute des exportations de céréales, de 415 M€ en 2015 à 265 M€ en novembre 2016, est la principale cause de ce plongeon. La tendance est meilleure pour les oléoprotéagineux. Leur importation a diminué de 35 M€, ramenant le déficit à 7 M€. Du côté de l’élevage, les exportations de bovins vivants ont chuté de 29 M€.

Le solde des produits agricoles transformés diminue légèrement du fait d’une hausse des importations plus forte que celle des exportations. L’excédent passe de 778 M€ en novembre 2015 à 722 M€ à la même période en 2016. Les exportations de viandes de volailles ont diminué de 15 M€ pendant que celles de bovins et porcins augmentaient respectivement de 8 M€ et 4 M€. Le solde des produits laitiers et glaces se dégrade lui, à cause de l’augmentation des importations de 33 M€. Dans la lignée des oléoprotéagineux, les importations de tourteaux sont en baisse, faisant reculer le déficit pour ces produits à 106 M€.