Ce bon résultat s’explique par une baisse des importations. « Les achats sont principalement affectés par un net repli des approvisionnements en fruits (Espagne), tandis que ceux de légumes marquent toujours le pas (Maroc et Espagne) », expliquent les Douanes dans leur note.

Du côté des exportations, la bonne dynamique de vente de céréales vers l’Union européenne compense la baisse des envois vers l’Afrique du Nord.