En septembre, le solde commercial des produits agricoles perd 30 millions d’euros (M€), indique une note des Douanes du 8 novembre 2017. Malgré cette perte, il reste en excédent, seuil qu’il avait reconquis en août après un an de déficit.

Moins d’exportations d’animaux vivants et de céréales

Cette perte se justifie par une baisse des exportations de bovins vivants vers l’Italie et de chevaux vers le Royaume-Uni. Les envois de céréales vers l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni sont aussi en diminution. Ils marquent également le pas après les grosses livraisons d’août pour le blé vers l’Algérie, l’orge à l’Arabie Saoudite et le pois en Inde.

Du côté des importations, les achats de graines et oléagineux depuis le Brésil, la Roumanie et la Bulgarie diminuent. À l’inverse, les arrivés de blé du Canada et de fruits depuis l’Espagne et l’Italie augmentent.

Baisse du solde des produits transformés

Le solde des produits agroalimentaires recule lui aussi en septembre. Il perd 82 M€ pour s’établir à 443 M€. Ce repli est dû à une plus forte régression des exportations que des importations. Les ventes diminuent sur le champagne, les vins et les spiritueux, mais aussi pour les produits laitiers et l’alimentation animale. Les achats diminuent notamment pour les viandes et produits à base de viande et les aliments pour animaux.