Le solde commercial des produits agricoles s’enfonce encore un peu plus dans le déficit. En février, il s’établit à –197 millions d’euros (M€), indique une note des Douanes du 7 avril 2016. Une légère hausse des importations associée à un recul des exportations est à l’origine de cette dégradation.

Échanges soutenus de graines oléagineuses

Les exportations françaises sont toujours pénalisées par le « faible niveau des livraisons de blé à l’Afrique du Nord », expliquent les Douanes. Les envois de graines oléagineuses suivent, eux, une tendance plus positive avec des livraisons soutenues. Dans le même temps, les importations, de ces mêmes graines oléagineuses, sont, elle aussi, en hausse. « Les importations de maïs demeurent par ailleurs fermes », précisent les Douanes.