L'excédent des échanges agroalimentaires français atteint 899 millions d'euros en janvier 2014, et diminue de 212 millions par rapport à janvier 2013, selon la note Agreste Conjoncture sur le commerce extérieur publiée mardi 11 mars.

Produits agricoles bruts : baisse des prix des céréales et forte réduction des quantités vendues d'orge et de maïs

L'excédent des échanges en produits agricoles bruts s'élève à 443 millions d'euros en janvier 2014, en baisse de 206 millions d'euros par rapport à janvier 2013. Le solde diminue surtout vers l'UE.

Les exportations (1.484 millions d'euros) diminuent de 186 millions d'euros (-11 %) par rapport à janvier 2013.

Les exportations d'orge diminuent de 80 millions d'euros, sous l'effet de la baisse des prix (-20 %) et des quantités vendues (-48 %) : toutes les destinations – UE et pays tiers – sont concernées par cette baisse.

Les ventes de maïs (hors semence) baissent de 64 millions d'euros : prix (-23 %) et volumes (-42 %) diminuent, en particulier à destination de l'Espagne et de la Corée du Sud.

Les exportations de blé tendre diminuent de 31 millions d'euros, sous l'effet de la baisse des prix (-22 %). En revanche, les quantités vendues augmentent de 20 %, grâce aux envois vers le Maroc et l'Algérie. Néanmoins, les quantités vendues baissent avec l'Egypte et l'UE.

Les importations (1.041 millions d'euros) augmentent de 20 millions d'euros par rapport à janvier 2013 (+1,9 %).

Les importations de tournesol augmentent de 29 millions d'euros et celles de soja de 14 millions d'euros, du fait de la hausse des quantités.

Les achats de tabac brut croissent de 25 millions d'euros, aussi du fait de la hausse des quantités.

En revanche, les importations d'agrumes diminuent de 15 millions d'euros, principalement sous l'effet de la baisse des prix. Celles de pommes et poires baissent de 9 millions d'euros : prix et volumes diminuent.

Les achats d'animaux diminuent de 10 millions d'euros, du fait de la baisse des achats de chevaux reproducteurs.

Produits agricoles transformés : importations et exportations diminuent sur le même rythme

L'excédent des échanges en produits transformés atteint 457 millions d'euros en janvier 2014, et est stable par rapport à janvier 2013.

Les exportations diminuent de 68 millions d'euros par rapport à janvier 2013.

Les exportations de produits laitiers augmentent de 65 millions d'euros : les prix et les volumes augmentent notamment vers l'Indonésie, la Chine et l'Algérie.

Les ventes de vins baissent de 45 millions d'euros, notamment vers le Royaume-Uni, la Chine et la Suisse. Celles de spiritueux diminuent de 45 millions d'euros (Chine, Singapour et Hongkong).

Les exportations d'huiles diminuent de 29 millions d'euros : volumes exportés et prix diminuent.

Les importations diminuent de 62 millions d'euros.

Les importations de tabac diminue de 34 millions d'euros, sous l'effet de la baisse des quantités achetées.

Les importations de produits laitiers augmentent de 29 millions d'euros, en particulier le fromage et le beurre dont le prix augmente.