L’excédent des échanges de produits agricoles bruts s’élève à 76 millions d’euros en mai 2016, en baisse de 11 millions d’euros par rapport à 2015. Si l’excédent se dégrade avec l’UE (–24 millions d’euros), il s’améliore avec les pays tiers (+12 millions d’euros), explique le ministère de l’Agriculture, mercredi dans une note Agreste.

Les exportations (un peu plus de 1,3 milliard d’euros) augmentent de 118 millions d’euros (+10 %) par rapport à mai de l’année dernière. Si les exportations de céréales gagnent, en valeur, 10 millions d’euros, parallèlement à des ventes dynamiques de blé vers le Maroc, ce sont surtout les expéditions de colza qui affichent une forte progression, avec +45 millions d’euros par rapport à mai 2015. Les exportations de pommes de terre, de choux-fleurs, de brocolis et d’asperges s’accroissent également nettement en mai.

Les importations (un peu plus de 1,2 milliard d’euros) augmentent de 129 millions d’euros (+12 %) par rapport à mai 2015. En particulier, les achats de fruits progressent de 52 millions d’euros avec des achats importants de citrons, d’oranges ou de fraises principalement en provenance de l’Espagne.

De son côté, l’excédent des échanges de produits transformés atteint 311 millions d’euros en mai 2016, en baisse de 21 millions d’euros par rapport à l’année dernière à la même époque.