Sans être généralisée, la présence de colonies de pucerons cendrés est de plus en plus fréquente. Tant qu'elle se limite aux bordures, le risque demeure modéré, mais le temps sec leur est favorable.

Les colzas sont au stade de sensibilité maximale qui s'étale de la mi-floraison au début de la maturation. Avant d'intervenir, mieux vaut suivre l'évolution des colonies pendant quelques jours car elles peuvent être attaquées par des insectes auxiliaires. Dans le cas contraire, le seuil d'intervention est de deux colonies par mètre carré à l'intérieur de la parcelle.