Après s’être réunie en conseil d’administration le 26 septembre, la filière cidricole a souhaité alerter les pouvoirs publics et la distribution sur « les problèmes sérieux que cette situation engendre ».

Hausse des coûts annoncée

L’Unicid évoque un « marché difficile », où les marges des producteurs sont « réduites ». « Les difficultés des producteurs touchés, indique l’interprofession, doivent être prises à leur juste mesure dans le cadre des dispositifs calamités agricoles mais aussi par les organismes sociaux et bancaires. »

« Les problèmes d’approvisionnement et les hausses des coûts annoncées sur le marché de la pomme auront des répercussions qui ne peuvent être ignorées », prévient l’Unicid.

A.M.