Le nouvel arrêté qui encadre la lutte contre la chrysomèle des racines du maïs en zone de confinement vient de sortir (arrêté du 23 septembre 2010 publié au Journal officiel du 1er octobre 2010).Ainsi, conformément à l'accord trouvé entre la profession maïsicole et l'Administration, désormais l'Alsace (sauf l'Alsace bossue) et le Rhône-Alpes passent en zone de confinement.En effet, il apparaît qu'après trois années de présence de l'insecte dans ces zones, la stratégie d'éradication n'a pas permis d'en venir à bout. En 2011, 38 zones seront concernées par le disposif général de confinement (16 en Alsace et 22 zones en Rhône-Alpes).En revanche, les autres foyers (Bourgogne, Franche comté et Lorraine) doivent encore suivre la stratégie d'éradication.Le maïs ne peut revenir plus de cinq fois en six années sur une même parcelle. D'ailleurs, cette rotation doit être mise en oeuvre dès la première année sur un sixième de la sole de maïs.Le traitement larvicide des maïs est aussi demandé après trois années successives de culture de maïs sur une même parcelle.Lorsque le niveau de piégeage dépasse 30 insectes, le renforcement de la rotation est prévu : le maïs ne peut revenir plus de deux fois en trois ans sur une même parcelle. Cette rotation doit encore une fois être mise en oeuvre dès la première année sur un tiers de la sole de maïs. En 2011, ce renforcement n'est toutefois pas prévu puisqu'aucun piège n'a dépassé ce seuil en 2010.

A télécharger :

C.F.