Après le Rhône-Alpes, l'Alsace, la Bourgogne, la Lorraine, la Franche-Comté, le réseau de piégeage de chrysomèles a permis de déceler la présence du coléoptère dans deux régions jusqu'à présent indemnes.

En Aquitaine, un foyer a été détecté en Dordogne et un autre en Gironde. Deux autres foyers dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes ont aussi été découverts pour la première fois dans la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca).

Le dispositif d'éradication sera donc appliqué sur ces nouvelles régions et le mécanisme de solidarité sollicité pour accompagner les agriculteurs touchés.

Dans le dernier AGPM Info, l'AGPM estime qu'il n'y a rien d'inquiétant et que la circulation de diabrotica par les axes routiers est une nouvelle fois confirmée.

C.F.