Selon un communiqué de Météo-France, « les effets du changement climatique se sont accentués entre 2015 et 2019 ». Les concentrations de gaz à effet de serre (dont les trois principaux sont le dioxyde ce carbone, le méthane et le protoxyde d’azote) ont « continué à croître à des niveaux historiques, gardant la courbe du réchauffement climatique orientée à la hausse », affirme l’institut.

+1,7°C sur les continents

Météo-France s’appuie sur le rapport sur l’état du climat mondial pendant la période de 2015 à 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), publié le 22 septembre à l’occasion du Sommet Action Climat de l’ONU. « Le rapport indique que la température moyenne de ces cinq dernières années (données jusqu’en juin 2019) est supérieure de 0,2°C à celle de la période précédente de 2011 à 2015 et a augmenté de 1,1°C depuis l’ère préindustrielle », indique Météo-France.

« C’est encore plus flagrant si on s’intéresse à la température moyenne des continents ; on se trouve alors 1,7°C plus chaud que l’ère préindustrielle et 0,3°C plus chaud que 2011-2015 », insiste Météo-France.

+ 5 mm/an du niveau des océans

L’institut alerte également sur la montée des eaux : « Les satellites montrent que le niveau de la mer continue d’augmenter à une vitesse qui s’accélère. […] Entre mai 2014 et mai 2019, le niveau de la mer a augmenté de 5 mm par an. Soit une élévation nettement plus rapide que la moyenne depuis 1993 (3,2 mm par an), et que l’élévation mesurée sur la période de 2007 à 2016 (4,0 mmutes par an). »

H.P.