La production française de maïs devrait légèrement dépasser 15 millions de tonnes (Mt) cette année, selon FranceAgriMer, qui souligne la compétitivité retrouvée de la céréale en alimentation animale.

Faute de renouer avec le rendement et la production exceptionnelle enregistrés en 2011 (100 q/ha pour 16 Mt), le maïs français présente un « bon potentiel » cette année, a estimé Maggy Muckensturm (unité des enquêtes et données), mercredi à l'issue d'un conseil spécialisé des céréales de FranceAgriMer.

Au 1er octobre, 7 % des maïs grain avaient été récoltés. Le reste des surfaces présentait des conditions de cultures jugées « bonnes » ou « très bonnes » pour 67 % d'entre elles, selon l'indicateur Céré'obs (1) mis en ligne le 5 octobre 2012. Le rendement moyen est attendu à 91 q/ha pour une production nationale prévue à 15 Mt.

La récente et « forte baisse » des cours du maïs a renforcé sa compétitivité en alimentation animale, constate Michel Ferret, chef du service des marchés et des études de filières de FranceAgriMer. Les prévisions d'incorporation sur la campagne de 2012-13 sont révisées à la hausse (3,4 Mt, contre 3,2 Mt prévu en septembre), au détriment de celles du blé (4,8 Mt au lieu de 4,9 Mt) et de l'orge (1,4 Mt contre 1,5 Mt). Le stock de report en subit le contrecoup, revenant à 2,02 Mt, contre 2,36 Mt attendu en septembre et 2,43 Mt à la fin de la campagne de 2011-12.

En blé tendre aussi, « le stock de report est bas », constate Michel Ferret. Il est désormais prévu à 1,78 Mt à la fin de 2012-13, contre 2,36 Mt attendu en septembre (2,28 Mt à la fin de 2011-12). Dans l'intervalle, la production de 2012 a été légèrement révisée à la baisse (35,96 Mt contre 36,07 Mt) et les exportations sur pays tiers relevées à 9,5 Mt (+ 0,5 Mt). La production mondiale de blé devrait se situer autour de 650 Mt en 2012-13, contre près de 700 Mt en 2011-12.

_____

(1) Céré'obs: https://cereobs.franceagrimer.fr/

Visionnezl'interview de Michel Ferret.

B.Co.