La production céréalière des 28 pays de l'UE devrait atteindre 300 millions de tonnes en 2013, en hausse de 6,8 % sur un an, en dépit des records de froid et des inondations ayant frappé le continent, selon des prévisions de la Commission européenne publiées jeudi.

« L'année agricole a jusque-là été marquée par un hiver exceptionnellement long pour l'Europe centrale et de l'Ouest et de grosses précipitations en mai et juin », souligne la Commission dans un communiqué.

Mais la production européenne n'a pas été affectée dans son ensemble, du fait du caractère « local » des dommages infligés par les inondations du printemps et des conditions météorologiques favorables en Europe du Sud-Est et dans la Péninsule ibérique, ajoute la Commission.

La surface totale des terres affectées à la culture de céréales dans l'UE devrait se situer autour de 58,4 millions d'hectares en 2013, soit une augmentation de 1,3 % sur un an.

Le rendement céréalier moyen est estimé à 5,2 tonnes par hectare, en progression de plus de 5 % par rapport à 2012 :

- blé tendre : 5,5 t/ha (+2,1 %),

- blé dur : 3,3 t/ha (+6,4 %),

- orge : 4,7 t/ha (+6,3 %),

- maïs grain : 7,1 t/ha (+16,3 %),

- colza : 3 t/ha (-4,1 %),

- tournesol : 1,9 t/ha (+14 %),

- pomme de terre : 30,1 t/ha (+1 %),

- betterave sucrière : 65,65 t/ha (+0,2 %).