La production russo-ukrainienne de blé devrait diminuer d'environ 10 millions de tonnes (Mt) cette année, pronostique Agritel. Des replis nettement moins sévères sont anticipés en orge, maïs et tournesol. Mais le disponible exportable en colza « sera fortement réduit ».

« En Ukraine comme en Russie, la production de blé s'annonce en repli. Très certainement, un manque à produire de 10 Mt de blé en cumulé sur les deux pays sera à déplorer », pronostique Agritel dans une note diffusée ce vendredi 18 mai 2012.

La production ukrainienne de blé est attendue aux environs de 13,5 Mt (22 Mt en 2011), la production russe entre 50 et 53 Mt (56,2 Mt en 2011).

Le recul de la production d'orge « devrait être plus limité », selon Agritel. La production ukrainienne est attendue aux alentours de 7,8 Mt (9 Mt en 2011), la production russe entre 13,5 et 15 Mt (16,9 Mt en 2011).  

La production ukrainienne de maïs est attendue aux environs de 23,8 Mt (22,5 Mt en 2011), la production russe entre 5 et 6 Mt (6,7 Mt en 2011).

Le disponible exportable en colza de ces deux pays « sera fortement réduit alors même que le bilan européen s'annonce des plus tendus pour la campagne 2012-13 ». La production ukrainienne est attendue à 0,85 Mt (1,4 Mt en 2011), la production russe entre 0,8 et 1 Mt (1,05 Mt en 2011).

La production ukrainienne de tournesol est attendue aux alentours de 8,2 Mt (8,5 Mt en 2011), la production russe entre 8 et 9 Mt (9,6 Mt en 2011).

La production ukrainienne de soja est attendue aux environs de 2,5 Mt (2,2 Mt en 2011), celle de la Russie entre 1,5 et 1,7 Mt (1,75 Mt en 2011).