Ces résultats partiels sur la qualité de la récolte de blé dur en 2019 portent sur 94 % des échantillons collectés. Les chiffres définitifs seront communiqués à la mi-septembre. Malgré un rendement moyen record de 57,5 q/ha, la production nationale baisse de 17,7 % par rapport à 2018 à 1,5 Mt. En cause, les surfaces cultivées qui ont reculé de 100 000 hectares.

De 13 à 14,5 % de protéines

Concernant la qualité technologique, les teneurs moyennes en protéines sont comprises dans une fourchette de 13 à 14,5 % selon les bassins. « Les valeurs les plus faibles concernent les bassins Sud-Ouest et Ouest Océan où la concentration des protéines a été diluée par les rendements élevés. Les valeurs sont satisfaisantes à bonnes dans le Sud-Est et même très bonnes dans le Centre », explique Arvalis.

Les poids spécifiques sont élevés et homogènes entre bassins de production. Les moyennes régionales sont systématiquement supérieures à 80 kg/hl.

« La qualité est bonne, signalait Philippe Heusele, secrétaire général de l’AGPB, lors de la conférence de l’association mardi 20 août. Les blés durs jaunes plaisent aux pastiers italiens et français. »

Si le Centre et le Poitou-Charentes représentent à eux deux 50 % de la collecte, la part du Sud-Est en raison de la baisse des surfaces et de l’hétérogénéité des rendements n’est que de 16 %.

I. La.
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en chute libre dans des marchés secoués par la pandémie

Les cours des céréales plongeaient vendredi 26 novembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, plombés par la crise sanitaire qui s’étend en Europe et après la découverte d’un nouveau variant en Afrique du Sud.