Dans son dernier rapport hebdomadaire Céré’Obs allant du 29 mars au 4 avril, FranceAgriMer note que le stade de l’épi à 1 cm du blé tendre est atteint à 94 %, contre 85 % il y a un an. Le stade des deux nœuds évolue, quant à lui, de 5 à 13 % (3 % en 2015).

La date médiane du stade de l’épi à 1 cm présente ainsi une avance de 11 jours par rapport à la moyenne des cinq dernières années et de 7 jours comparée à celle de 2015. Les conditions de cultures sont bonnes à très bonnes dans 91 % des cas (équivalent à 2015).

Le stade de l’épi à 1 cm a évolué de 85 % à 96 % en orge d’hiver (93 % en 2015), le stade des deux nœuds de 3 % à 9 % (5 % en 2015). La date de la médiane du stade de l’épi à 1 cm présente une avance de 9 jours par rapport à la moyenne des cinq dernières années et de 7 jours par rapport à celle de 2015. Les conditions de culture sont bonnes à très bonnes dans 91 % des cas, comme à la même période en 2015.

Pour le blé dur, la date de la médiane du stade de l’épi à 1 cm présente une avance de 26 jours par rapport à la moyenne des cinq dernières années (24 jours comparés à 2015). Le stade des 2 nœuds évolue de 25 à 45 % (19 % en 2015) et le stade de l’épiaison évolue en une semaine de 1 à 2 % (0 % en 2015). Les conditions de culture sont bonnes à très bonnes à 87 % (88 % en 2015).

En revanche, la date médiane du stade du semis des orges de printemps présente un retard de 8 jours par rapport à la moyenne des cinq dernières années et de 5 jours par rapport à celle de 2015. Si tous les semis sont désormais réalisés, FranceAgriMer précise que le stade de la levée a évolué de 24 % à 59 % (88 % en 2015), le stade du début du tallage est resté stable à 6 % (16 % en 2015), le stade de l'épi à 1 cm est à ses prémices 4 % contre 2 % en 2015).

Les semis de maïs ont à peine débuté (1 % équivalent à l’an dernier) dans le Centre, les pays de la Loire, le Poitou-Charentes et le Rhône-Alpes.