Un accord interprofessionnel, visant à obliger les opérateurs à ajouter le taux de protéines dans les caractéristiques des lots de blé tendre échangés, a été adopté à l'unanimité lors de l'assemblée générale d'Intercéréales, interprofession de la filière céréalière, le 3 décembre 2013 sous la présidence de Joseph Nicot, par ailleurs président de l'Association nationale de la meunerie française (ANMF).

Selon le communiqué publié à l'issue de l'assemblée générale, « entre collecteurs, industriels et exportateurs, le taux [de protéines] est librement défini entre les parties et ne fait l'objet de réfaction qu'en cas de non-conformité de la marchandise livrée. Concernant les relations producteurs-collecteurs, il s'agit de définir un taux souhaité par le collecteur, faisant l'objet d'un barème applicable au moment de la livraison par le producteur ».

Cet accord interprofessionnel doit entrer en vigueur à partir du 1er juillet 2014 pour les industriels et les exportateurs et en vue de la récolte de 2015 pour les producteurs.

« Intercéréales a transmis cet accord aux pouvoirs publics pour en demander l'extension afin de rendre cette disposition réglementairement obligatoire », souligne le communiqué.

A l'issue de l'assemblée générale, Philippe Pinta, représentant des producteurs en tant que président de l'Association générale des producteurs de blé (AGPB) et d'Orama (syndicat des producteurs de grandes cultures), a été élu président d'Intercéréales pour une durée de trois ans, succédant à Joseph Nicot.

F.G.