La filière de l’éthanol attendait la nouvelle depuis longtemps, et c’est finalement à la fin de la semaine dernière que le texte fixant les conditions à remplir pour les boîtiers dits E85 a été publié au Journal officiel. Les boîtiers E85 sont des composants électroniques qui se positionnent sous le capot, au niveau du moteur. Ils permettent à des véhicules à essence de carburer indifféremment, et avec un seul réservoir, au sans-plomb 85, au sans-plomb 98, au SP 95E-10 (contenant jusqu’à 10 % d’éthanol) et l’E85, qui comprend entre 65 et 85 % de bioéthanol.

Adapter la quantité de carburant

Le boîtier E85 permet d’injecter la bonne quantité de carburant en fonction de la proportion d’éthanol présente dans le réservoir. L’information est transmise au niveau des injecteurs. Le boîtier E85 s’assure que la bonne quantité est effectivement injectée en augmentant le volume de carburant. Ce boîtier peut s’adapter sur tous les véhicules à essence récents (consulter la liste des véhicules compatibles).

Un coût de 700 euros

Un boîtier homologué coûtera autour de 700 euros. Un investissement qui devrait être rentabilisé assez rapidement grâce à la fiscalité avantageuse de l’E85 et son prix au litre de 0,67 euro au début de décembre. Actuellement, l’E85 est distribué dans 950 stations-service sur les 11 000 que compte l’Hexagone.

Corinne Le Gall