La saison des incendies fait rage en Californie en raison d'une sécheresse extrême depuis des mois à laquelle s'ajoutent ces jours-ci des températures caniculaires flirtant avec les records historiques pour la saison.

« Il y a beaucoup plus de feux que l'an dernier à cause de la sécheresse, de la faible humidité et du vent. Il y en a eu à ce stade 200 de plus que l'an dernier », a expliqué le 16 septembre 2014 à l'AFP Alyssa Smith, porte-parole de CalFire, l'organisme d'information sur les incendies de cet Etat de l'Ouest américain.

« Il y a douze feux majeurs » en Californie à l'heure actuelle, qui mobilisent 6.000 pompiers, a précisé Mme Smith.

Celui qui sévit près de la ville de « Weed » (« herbe »), tout au nord de la Californie, est pour l'instant le plus dévastateur : 150 bâtiments ont été détruits sur 151 hectares brûlés.

Beaucoup plus vaste, un autre feu (« King Fire ») brûle sur 4.700 hectares près du parc national Eldorado national forest, avec 500 bâtiments menacés mais aucun détruit à ce stade. « Il n'est contenu qu'à 5 % » et a nécessité l'évacuation de près de 400 personnes, a précisé Alyssa Smith.

Un millier de personnes évacuées

Le week-end dernier, un millier de personnes ont été évacuées dans la région du parc national de Yosemite, alors qu'un feu de forêt menaçait des centaines d'habitations.

Un feu à l'intérieur même du parc Yosemite, qui a forcé la fermeture de l'accès à l'un de ses principaux points de vue, le Half Dome, a même nécessité l'évacuation d'une centaine de randonneurs.