Après trois jours de négociations et de vote, la commission des budgets du Parlement européen a finalisé pour l'essentiel sa position sur le budget de 2011. Il s'agit du premier exercice budgétaire depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, qui donne au Parlement un pouvoir de décision sur l'ensemble du budget, y compris les dépenses agricoles.

Les députés de la commission parlementaire ont décidé jeudi de s'en tenir aux limites fixées par le cadre financier pluriannuel, qui s'appliquent jusqu'à la fin de 2013. Les principaux changements consistent à augmenter les financements de la recherche, l'innovation, la mobilité des étudiants, l'énergie et le soutien au processus de paix au Moyen-Orient.

Concernant plus spécifiquement l'agriculture, les députés ont alloué un montant de 300 millions d'euros pour un Fonds laitier visant à compenser le faible prix du lait pour les agriculteurs. Ils ont également convenu d'augmenter les crédits pour le programme LIFE (politique environnementale de l'UE), la gestion des ressources halieutiques et la lutte contre les maladies animales.

Le vote final interviendra lors de la réunion du 4 au 5 octobre 2010 de la commission des budgets. Le vote en séance plénière est fixé au 20 octobre 2010. Le Parlement et le Conseil formeront ensuite un comité de conciliation, qui aura 21 jours pour s'accorder sur un texte commun. S'ils ne réussissent pas à s'entendre, le budget final pourrait être approuvé à la mi-novembre.

A.De.