La commission de l'économie, du développement durable et de l'aménagement du territoire du Sénat a adopté à l'unanimité le 6 juillet 2011, le rapport de Gérard Bailly, sénateur du Jura, sur la situation et l'avenir du secteur de la viande bovine en France.

Intitulé « Filière viande bovine : agir maintenant pour sauvegarder nos territoires », ce rapport avance quatorze propositions pour préserver et renforcer l'élevage de bovins à viande. Il propose de :

- maintenir l'aide couplée dans la politique agricole commune après 2013,

- rétablir une régulation européenne du marché de la viande bovine,

- renforcer le plan de modernisation des bâtiments d'élevage (PMBE) pour en faire un instrument de compétitivité et pas seulement une aide à la mise aux normes, notamment dans le but d'aider à la construction d'unités de méthanisation à partir des effluents d'élevage,

- alléger le coût du travail dans les exploitations agricoles et dans les abattoirs,

- mieux couvrir les risques économiques des éleveurs, par la sécurisation du prix de l'alimentation, la mise en place d'une assurance sur les fourrages, la couverture du risque sanitaire par des fonds de mutualisation, et la mise en place de caisses de sécurisation de marges.

- développer l'engraissement sur le territoire national,

- développer de nouveaux débouchés à l'exportation et mettre en place les structures adaptées à la conquête de marchés extérieurs,

- développer les circuits courts et les filières de qualité,

- mettre à contribution la recherche et la génétique animale pour adapter le cheptel français aux nouveaux défis,

- contractualiser les relations entre les éleveurs et leurs clients pour adapter l'offre à la demande,

- imposer la transparence des prix et des marges, en particulier des marges de la grande distribution,

- inciter au regroupement des éleveurs pour obtenir de meilleures conditions de vente,

- concilier normes environnementales et impératif de compétitivité économique,

- favoriser la transmission des exploitations et permettre un financement de long terme des investissements.