Le nombre de femelles de plus d’un an abattues se maintient par rapport à avril 2016 mais les abattages reculent de 1,1 % en poids, indique une note de conjoncture Agreste du ministère de l’Agriculture du 2 juin. Le cours moyen des vaches de type « O » continue sa progression saisonnière. À 3,25 €/kg de carcasse, il dépasse de près de 5 % le niveau d’avril 2016, tout en restant inférieur (–2,9 %) au cours moyen de la période de 2011 à 2015.

Les abattages de taurillons dépassent le niveau d’avril 2016 de 4,2 % en têtes et 3,3 % en poids. Mais se situent nettement en dessous de la moyenne des abattages des mois de la période de 2011 à 2015 (–1,7 %).

À 3,76 €/kg de carcasse en moyenne, le cours du jeune bovin de type « R » est supérieur de 2,4 % à celui d’avril 2016.

Les abattages de veaux de boucherie sont en repli de 5 % en têtes et en poids, en glissement annuel. Ils sont en retrait de 7 % par rapport à la moyenne de la période allant de 2011 à 2015. À 5,79 €/kg de carcasse, le cours moyen des veaux de boucherie est en repli de 4 % en glissement annuel et de 6,6 % par rapport au cours moyen des mois d’avril de 2011 à 2015.

Production en hausse de 1,2 % en mars par rapport à 2016

En mars 2017, les abattages de bovins de plus d’un an se maintiennent alors que ceux des veaux de boucherie sont en repli de 1,8 %.

Les exportations de bovins finis sont en repli de près de 30 %. Les exportations de broutards sont en hausse de plus de 4 % par rapport à mars 2016. Les broutards légers à destination de l’Espagne et les broutards lourds femelles sont en hausse. Par contre, les ventes de broutards mâles lourds reculent de 9 %. En avril 2017, à 2,78 €/kg vif, le cours moyen du broutard se maintient au-dessus de celui d’avril 2016.

En mars 2017, l’indice Ipampa des aliments pour gros bovins est légèrement supérieur (+0,6 %) au niveau de 2016.

Réduction du déficit de la balance commerciale

En mars 2017, les exportations de viande bovine sont hausse de 3 % en volume par rapport à 2016 mais sont en replis de 4,1 % sur le premier trimestre de 2017.

Les importations de viande bovine progressent légèrement en mars 2017 (+0,9 %). Sur le trimestre, elles sont en repli de 4 %.

Au total, le déficit du commerce extérieur de viande bovine se réduit légèrement en mars et sur l’ensemble de l’année.

En mars 2017, la consommation de viande bovine est en repli de 1,7 % par rapport à 2016. Sur le premier trimestre, elle est en retrait de 3 %.