Le prix du blé a tiré la baisse, « alors que les pluies dans les Grandes Plaines (au centre du pays) étaient bénéfiques au blé dur et celles dans les plaines du Nord favorisaient le blé de printemps », a expliqué Jack Scoville, de Price Futures Group.

« Tout cela est bon pour le blé mais cela déprime les cours, d’autant plus que le dollar est fort et que les exportations n’ont pas été formidables », a ajouté l’expert. « Quand on essaye d’exporter du blé, un dollar plus fort, cela n’aide pas », a-t-il résumé. Le cours du billet vert était au plus haut depuis la fin de novembre face aux autres grandes monnaies, selon le dollar index.

Le prix du soja a aussi terminé en repli, également contenu par la hausse du dollar et une amélioration des conditions météorologiques au Brésil, gros pays producteur.

Des pluies en Argentine ont également favorisé les cultures de maïs et ont donc pesé sur les cours, a encore souligné l’analyste de Price Futures Group.

Le ministère de l’Agriculture américain a par ailleurs annoncé la vente de 111 000 tonnes de maïs vers le Japon, ce qui n’a guère dopé le prix.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,1250 dollars, contre 6,2475 dollars mercredi, en repli de 1,96 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,4650 dollars, contre 5,5325 dollars à la dernière clôture, en baisse de 1,22 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,1425 dollars, contre 14,2325 dollars la veille, lâchant 1,29 %.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient le vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.