La montée du blé et du soja s’explique « essentiellement par les conditions météorologiques aux États-Unis », a souligné Dewey Strickler, d’Ag Watch Market Advisors. « Depuis plusieurs jours, nous voyons les prix soutenus parce que nous avons des prévisions qui jusqu’au 28 avril 2021 anticipent des températures inférieures à la normale », a précisé l’expert.

« C’est ce qui a porté les cours des oléagineux, du blé et du maïs aussi », surtout sur la nouvelle récolte, alors que le contrat de la récolte actuelle était en baisse.

Le blé profitait aussi de rumeurs d’achats de la part de la Chine auprès des États-Unis et de la France, soulignaient par ailleurs les analystes de CHS.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,5375 dollars, contre 6,4800 dollars mercredi, en hausse de 0,88 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,9000 dollars, contre 5,9400 dollars à la dernière clôture, lâchant 0,67 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,1825 dollars, contre 14,1000 mercredi, progressant de 0,58 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient le vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.