Les cours des principaux contrats de blé et de maïs se sont repliés le mercredi 11 novembre 2020 à Chicago après des prises de profits, tandis que le soja a poursuivi sa progression à son plus haut niveau depuis quatre ans. La veille, les prix des céréales étaient tous montés en flèche dans le sillage d’une révision à la baisse des estimations de production de l’oléagineux et de maïs aux États-Unis.

Dans son rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles publié le mardi 10 novembre 2020, le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a prévu que les cultures de soja aux États-Unis s’établiraient cette année à 4,17 milliards de boisseaux, en repli de 2,1 % par rapport aux estimations d’octobre. Les projections pour le maïs à 14,51 milliards de boisseaux sont inférieures de 1,43 %.

Du côté du blé américain, les estimations de production (1,83 milliard de boisseaux) et de rendements n’ont pas été modifiées.

Prises de profits sur le maïs et le blé

Au lendemain de ces nouvelles haussières, « on a assisté à des prises de profits sur le maïs et sur le blé mercredi », a indiqué Dan Cekander, de DC Analysis.

La séance était par ailleurs peu active en ce semi-jour férié du 11 novembre (« Veterans Day ») où le gouvernement n’a pas publié de rapport ni annoncé de ventes à l’exportation.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 5,9800 dollars, contre 6,0850 dollars mardi, en repli de 1,72 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 4,1725 dollars, contre 4,2300 dollars, perdant 1,36 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier, le plus échangé, a conclu à 11,5250 dollars, contre 11,4600 dollars mardi, grimpant de 0,56 %. Il s’agit de son plus haut niveau depuis l’été 2016.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs en baisse sur Euronext

Les cours des deux céréales subissent une certaine volatilité, toujours dans le contexte de la guerre en Ukraine. Aux États-Unis, le marché a réagi à la publication du dernier rapport de l’USDA.